pasjube83

Toutes mes réponses sur les forums

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • en réponse à : LA PEUR DE LA RECIDIVE #3426
    pasjube83
    pasjube83
    Participant

    Je suis en rémission depuis plus de 6 ans, et la peur de la récidive est une chose que nous connaissons toutes. Mais au fil du temps, et avec l’espacement des visites de contrôle, j’ai finit par y penser de plus en plus rarement, de manière de plus en plus fugace…Aujourd’hui, j’ai un contrôle une fois par an, et je pars faire mes examens avec la trouille au ventre, mais en me disant, ensuite, tout va bien, il n’y a rien de nouveau, donc ça va aller…Et pour le moment ça marche, et les projets pour l’avenir, proche ou lointain, se succèdent!

  • en réponse à : SE FAIRE AIDER #3425
    pasjube83
    pasjube83
    Participant

    J’avais effectivement beaucoup de mal à demander de l’aide au début (je n’en avais pas l’habitude), et j’ai repoussé les propositions que l’on me faisait…notamment mon conjoint . Et puis la fatigue est arrivée, intense, immense, et là, il m’a bien fallu demander, dire ce que je ne pouvais pas (plus) faire…et mon mari a fait, malgré son travail très prenant. Et de mon côté, j’ai arrêté de vouloir que tout soit parfait, ou fait à ma façon…j’ai arrêté de regarder dans les coins, et je ne m’en suis pas plus mal portée!

  • en réponse à : DEPISTAGE ET PREVENTION #3424
    pasjube83
    pasjube83
    Participant

    Pour le cancer de l’ovaire, il n’existe pas aujourd’hui de moyen de dépistage fiable mais devant certains signes comme des douleurs abdominales récentes qui persistent plus de 3 semaines et dont on ne trouve pas l’origine, des douleurs lombaires, une augmentation de la taille de l’abdomen par exemple, on peut demander à son médecin de faire une échographie pelvienne et/ou transvaginale.

  • en réponse à : A UN PSYCHOLOGUE #3423
    pasjube83
    pasjube83
    Participant

    Non, on ne me l’a pas proposé au départ et je n’en ai pas ressenti le besoin par la suite…mais les psychologues cliniciens présents dans les services d’oncologie sont spécialement formés à l’écoute des patients atteints de cancer, et s’il le fallait je n’hésiterais pas.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)