Vagin et vulve

Les facteurs de risque

LES INFECTIONS VIRALES

………………………………………………………………………………………………………………….

Par le papillomavirus (HPV)   

Comme pour le cancer du col, les papillomavirus (HPV) de sérotype 16 et 18, en particulier, sont impliqués.

Ils seraient à l’origine des tumeurs épidermoïdes vulvo-vaginales et cervicales.

Les femmes avec des antécédents de cancer du col ont un plus grand risque de développer un carcinome épidermoïde du vagin après hystérectomie.

Par le VIH 

Le risque de développer un cancer du vagin est multiplié par 21 (intervalle de confiance allant de 11 à 36 fois) chez les femmes infectées par le VIH.

LES AUTRES FACTEURS  

………………………………………………………………………………………………………………….

Le tabagisme 

Il est considéré comme facteur de risque. C’est est en fait un cofacteur de l’infection par HPV. La diminution de l’immunité liée au tabac entraîne un portage HPV plus long

Gynécologiques 

Ils sont communs à ceux rencontrés pour le cancer du col. Il s’agit essentiellement :

  • D’hystérectomie pour dysplasie sévère ou d’antécédents de cancer épidermoïde du col de l’utérus ou vulvaire
  • D’antécédent d’infections sexuellement transmissibles (IST) dont HIV
  • De l’existence de partenaires sexuels multiples
  • Des antécédents d’irradiation pelvienne

Mise à jour 2 août 2016