Corps de l'utérus (endomètre)

En hormonothérapie

 

LES ANTISULFATASES

………………………………………………………………………………………………………………….

DE QUOI S’AGIT-IL  ?

Le métabolisme des hormones sexuelles fait intervenir plusieurs hormones, dont   l’aromatase. Une autre enzyme, la sulfatase stéroïdienne (STS), aurait un rôle important dans la synthèse des œstrogènes. Cette enzyme permet l’hydrolyse des stéroïdes sulfatés (DHEAS et le sulfate d’œstrone)en  stéroïdes non sulfatés (DHEA et œstrone) qui deviennent, alors, biologiquement actifs.

A partir de cette constatation, des chercheurs ont récemment mis au point des molécules susceptibles de bloquer cette production d’œstrogènes.

LES INHIBITEURS DE LA STÉROÏDE SULFATASE (STS) 

Plusieurs molécules actives par voie orale, dont l’irosustat, font l’objet de recherches cliniques pour le traitement des cancers avancés de l’endomètre.